Algérie Philatélie - Bibliothèque en ligne des timbres d'Algérie, de Tunisie et du Maroc عربي   Français    English    Español    
        Rester Connecté      Mot de passe oublié ?  

CSS For Radio Buttons Css3Menu.com




  N° Y&T      
0 article(s) dans le caddie  | Modalités de Paiement 
Chargement
   A la une

La Fédération Algérien de Philatélie est-ce la solution ?

Pendant quelques années le sujet de discussion récurrent à chaque manifestation philatélique est celui relatif à la création de la fédération algérienne de philatélie. Les intervenants, année par année, considèrent que la raison principal du déclin de la philatélie en algérien revient essentiellement à l’absence de cette fédération.
Pour avoir une idée représentative de ce que doit être une fédération voyons ensemble ce texte qui présente la fédération française des associations philatéliques FFAP :
« La Fédération Française des Associations Philatéliques (FFAP) est une association régie par la Loi de 1901. Elle a pour finalité de fédérer les associations philatéliques, d'être le lien avec leurs partenaires et de gérer la philatélie associative. Les associations et les groupements sont régis par la loi de 1901 (ou la loi de 1908 pour l’Alsace et la Moselle).
La FFAP fédère 606 associations philatéliques rassemblées dans 21 groupements régionaux et un groupement d'associations philatéliques spécialisées (le GAPS), soit un total d'environ 30.000 adhésions individuelles ».

la suite de cet article avec vos commentaires svp

Mourad Nasli

Je compte organiser un salon pour redynamiser l'activité philatélique

Grâce à la philatélie, la wilaya d'Oum El-Bouaghi s'est fait connaître, il y a quelques années, dans les pays du Golfe et du Maghreb, de par sa participation aux salons de philatélie. Cette activité a débuté réellement en 1996 grâce à l'association Anfous (union), présidée par Mourad Nasli, un fervent amateur du timbre. Dans cet entretien, il relate quelque peu les péripéties de la philatélie et le parcours de la dynamique association qu’il préside.

Réagissez à cet article

Le plagiat sera de la fête

Le plagiat sera de la fête

Des lettres et des chiffres ! Voilà résumé le message véhiculé aussi bien par le logo de la manifestation « Constantine, capitale de la culture arabe 2015» que par celui choisi pour les célébrations du 60e anniversaire du déclenchement de la Révolution du 1er Novembre.

Réagissez à cet article

Nouveautés

     
Emission Algérie - Serbie



SPHINTERAL 2014

SETIF 2014
Récemment ajouté à la bibliothèqe



Variété "les couleurs verte et rouge sont décalées"
Merci à Mr Philippe Machado pour le scan
   Evènements    Les Salons | Les Expositions | Autres Evènements
Sétif Capitale de la Philatélie Algérienne

Sétif Capitale de la Philatélie Algérienne

Après plus de trois jours d'intenses activités, le 5e Salon arabe de la philatélie s'est clôturé hier.
Organisé à l'occasion de la commémoration du 60e anniversaire de la Révolution du 1er Novembre 1954, cette manifestation culturelle a vu la participation de plus de 58 exposants algériens venus de 33 wilayas du pays, de deux Imaratis, deux Libyens, deux Tunisiens et trois Français.

Réagissez à cet article

SPHINTERAL 2014

Chers amis philatélistes!
Nous voilà sur la ligne droite vers le SPHINTERAL 2014, notre événement philatélique annuel. Philatélistes et sympathisants sont conviés à cette rencontre pour découvrir des centres d’intérêts culturels que la philatélie déploie à travers de milliers de timbres et de documents philatéliques.

suite

   Articles    Les articles par date | Les articles par auteur | Les articles par source
Abdelhamid Dahmani, philatéliste et collectionneur passionné

Abdelhamid Dahmani, philatéliste et collectionneur passionné

Né en 1949, à Chlef Abdelhamid Dahmani, a commencé à passionner pour la collection des timbres-poste en 1964. En véritable mordu de collection philatélique depuis plus de 50 années, il a participé à plusieurs salons philatéliques nationaux.Il est connu par tous les philatélistes d’Alger, Sétif, Ouargla, Oum el Bouaghi, Tissemsilt, Médéa et j’en passe.

Réagissez à cet article